MRC Argenteuil Logo MRC Argenteuil


Lachute

 

Population : 12740

Maire : M. Carl Péloquin

Superficie : 111.20 km2

Site Web : http://www.ville.lachute.qc.ca/

Courriel de la municipalité : lachute@ville.lachute.qc.ca

Date de constitution : 1966-04-30

Adresse : 380, rue principale, Lachute (Québec) J8H 1Y2 

Téléphone : (450)-562-3781

Télécopieur : (450)-562-1431

 

 

\plan_006.gif

 

Ville de Lachute

 

Au XVIIIe siècle, les Américains qui empruntaient la rivière du Nord s’arrêtaient au lieu appelé « la grosse chute », qui deviendra plus tard The Chute et enfin Lachute, en un seul mot. La plus ancienne mention historique relative à la naissance de la ville est celle du major James Murray qui, en août 1795, organisa une concession autour de « la chute », puis y érigea un moulin. Il y avait effectivement une chute importante sur ce territoire, mais il est difficile d’en retrouver la trace depuis qu’elle a été surplombée par un barrage en 1820.

Arrivé en 1796, le premier colon, Hezekiah Clark, était originaire de Jericho, au Vermont. Pendant deux ans, lui et sa famille furent les seuls habitants de Lachute. Par la suite, six autres familles, provenant toutes de Jericho, les y rejoignirent.

L’année 1809 marque la venue des premiers colons écossais, dont Thomas Barron, lieutenant de la milice, John Meikle, premier commerçant de Lachute, et Patrick Strachan Dunbar, premier président de la commission scolaire protestante. À la fois ingénieux et travailleurs, les arrivants excellèrent notamment dans le commerce et l’agriculture. Dans cette région inexploitée, ils s’imposèrent comme les maîtres des services agricoles. Les maisons confortables qu’ils construisirent le long de la rivière du Nord témoignent aujourd’hui encore d’un style architectural inspiré de leur Écosse natale.

Au début, le village de Lachute faisait partie de la seigneurie d’Argenteuil. Sa croissance rapide favorisa l’établissement d’un noyau anglo-protestant, plus tard devenu la municipalité de Saint-Jérusalem-d’Argenteuil. Le nom de Saint-Jérusalem fut suggéré vers 1843 par le gouverneur Sir Charles Metcalfe pour établir un lien avec la provenance des premiers arrivants, Jericho, et la parabole du bon Samaritain, qui commence par ces paroles : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. » Un registre de la seigneurie d’Argenteuil datant de 1825 recense plus de 2 100 personnes, dont 125 familles à Saint-André et 79 à Lachute.

En 1852, la paroisse de Saint-Jérusalem-d’Argenteuil, qui incluait Lachute, devint indépendante de celle de Saint-André. À cette époque, le village de Lachute comptait 400 habitants. Après la construction de nouvelles usines, en 1871, ils étaient 600. La loi créant Lachute comme localité distincte de la municipalité de la paroisse Saint-Jérusalem entra en vigueur en 1885.

Pendant un quart de siècle, la dynastie des Barron dirigea les destinées des lieux, à commencer par le colonel Thomas Barron Sr., décédé en 1864, puis par son neveu Thomas Barron Jr., de 1866 à 1881. Ce dernier donna le nom des membres de sa famille à plusieurs rues : Barron, bien sûr, puis Grace (sa deuxième femme), Thomas, Robert, Henry, Mary et Sydney.

D’autres Anglo-Saxons d’origine ont également laissé leur marque dans l’histoire de Lachute, entre autres l’Irlandais Robert Gordon, qui y acheta plusieurs centaines d’acres de terre, et l’Anglais James Fish, qui en devint maire et premier maître de poste en 1881.

La croissance réelle de Lachute fut déclenchée par l’érection du chemin de fer, en 1876. La petite agglomération s’est alors mise à supplanter le village de Saint-André. En 1880, lorsque les deux principales industries de la région, la papeterie de J.C. Wilson et l’usine de Ayers et Hamelin, entrèrent en activité, la population était de 650 personnes. À peine cinq ans plus tard, quand Lachute devint ville, elle avait plus que doublé, atteignant 1 311 personnes.

À la fin du XIXe siècle, l’industrie textile du Québec connut un essor considérable. L’usine Ayers, spécialisée dans ce domaine, a ainsi joué un rôle moteur dans le développement de la ville de Lachute. Fondée par Thomas Henry Ayers et son associé Félix Hamelin, elle était située en bordure de la rivière du Nord, pour profiter du potentiel hydroélectrique de ce cours d’eau. La compagnie y a aussi fait ériger deux barrages pour alimenter la population de Lachute en électricité, ainsi que celles de Carillon, Saint-Phillipe et Brownsburg.

La filature Ayers est rapidement devenue le lieu de ravitaillement de la région pour les couvertures, les étoffes, le fil, la laine, etc. L’usine fabriquait également des feutres essentiels aux papeteries canadiennes, des vêtements et autres produits textiles. Elle employait environ 600 personnes pendant la Deuxième Guerre mondiale et environ 400 encore en 1970. Le quartier ouvrier qui s’éleva à proximité était appelé Lachute Mills.

Pour sa part, James Crocket Wilson, natif d’Irlande, implanta la papeterie Lachute Paper Mills dans le même secteur de la rivière du Nord, en 1880. Avec l’usine Ayers, elle constituait le principal employeur de Lachute. En 1985, alors qu’elle s’appelait Price Wilson Ltd., elle était devenue le plus important distributeur de papier industriel au Canada. Connue aujourd’hui sous le nom de Cascades (division carton plat inc. - boîtes pliantes), elle compte 130 employés.

En 1905, alors que le notaire J.-Évariste Valois était maire de Lachute, il fit établir le principe de l’alternance des maires anglophone et francophone aux deux ans. Cette règle a été maintenue jusqu’au début des années 1970.

Au fil des ans, Lachute offrit de plus en plus les services commerciaux, institutionnels et professionnels propres à un véritable centre régional. C’est ainsi qu’elle s’est rapidement imposée comme chef-lieu du comté d’Argenteuil et qu’elle le demeure encore de nos jours, à titre de ville-centre.

Recherche

février 2017   
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        
Plus de nouvelles...

Carte routière et touristique de la MRC d'Argenteuil

Les municipalités constituantes de la MRC d'Argenteuil