MRC Argenteuil Logo MRC Argenteuil


 

\titre_46_fr.gif 

 

La MRC d’Argenteuil se définit comme un organisme municipal à portée régionale, qui regroupe neuf municipalités locales d’une même région d’appartenance, en vue d’exercer les pouvoirs et responsabilités que lui confère la loi. À travers ses différentes activités et services, la MRC d’Argenteuil se donne pour mission de gérer et de planifier l’aménagement et le développement durable de son territoire, en étroite collaboration avec chacune de ses municipalités constituantes ainsi qu’avec le concours des partenaires du milieu, dans un but de promotion et d’amélioration des conditions de vie générales de sa population.

 

Qu’est-ce qu’une MRC ?

Les municipalités régionales de comté (MRC) ont été constituées en vertu de la Loi 125 sur l’aménagement et l’urbanisme, adoptée par le gouvernement du Québec, à l’automne 1979. Elles ont remplacé les anciennes corporations de comté dont l’origine remontait à la création de nos premières institutions municipales en 1855. À la différence des anciennes corporations de comté qui n'incluaient que les municipalités rurales, les MRC sont composées de l'ensemble des municipalités d'une même communauté d'appartenance, qu’elles soient à caractère rural ou urbain (villes, villages, paroisses ou canton). 

 

Son rôle

La MRC constitue une institution municipale régionale qui permet à ses municipalités locales de concevoir régionalement l’aménagement du territoire et de planifier leur développement à une plus grande échelle, en tenant compte des incidences éventuelles de leurs actions sur l’ensemble du territoire. Au fil des années, les MRC se sont également vues attribuer par le gouvernement du Québec, un certain nombre de compétences, qu’elles doivent obligatoirement exercer, dans des sphères d’activités diverses. Les MRC peuvent également choisir d’exercer certaines autres compétences, sur une base facultative. Les MRC tirent principalement leur financement des sources suivantes :

  • Des quotes-parts établies par la MRC et par les municipalités locales membres
  • Des subventions accordées par le gouvernement du Québec 

 

Son fonctionnement

Chacune des municipalités constituantes d’une MRC est généralement représentée par son maire au sein du Conseil de la MRC. Dans la plupart des MRC, ce conseil est présidé par le préfet. Celui-ci est élu au scrutin secret parmi les membres du Conseil. Le mandat du préfet est de deux ans. Une modification législative introduite par le gouvernement du Québec en 2001, à titre de mesure de renforcement des MRC à caractère rural, et qui fut par la suite élargie en décembre 2002, par l’adoption du projet de loi numéro 77, à l’ensemble des municipalités régionales de comté du Québec dont aucune partie du territoire n’est comprise dans celui de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), offre dorénavant aux MRC, sur une base facultative, la possibilité de faire élire leur préfet au suffrage universel. Le préfet de la MRC préside les séances du conseil et détient un vote prépondérant en cas d’égalité des voix. Un préfet suppléant est aussi choisi parmi les maires. Il remplace en tout point le préfet lors de l’absence de ce dernier ou pendant que la charge est vacante.

\timbres_46.jpg

Recherche

Carte routière et touristique de la MRC d'Argenteuil

Les municipalités constituantes de la MRC d'Argenteuil